#LOVE_IT ~ Il était un chat…

Tu es partie le 23 février dernier, sans que je puisse te dire au revoir, te serrer une dernière fois, t’accompagner… Que c’est douloureux, que ça fait mal.

J’écris ce post ici comme un exutoire. Les plus simplets diront ce n’est qu’un chat, ce n’est qu’un animal, ceux-la ne savent rien. Ils ne savent rien de la magie de la relation avec l’animal et du bonheur qu’il procure. Moi je sais.

Je garde le souvenir de ton doux passage dans ma vie.

Tu es arrivée comme une belle surprise, un cadeau d’anniversaire pour mes 20 ans en avril 2007, un soir pour la première fois je t’ai entendu miauler cachée dans une capuche de survêtement. On t’a tendue vers moi et j’ai pleuré de joie devant toi,tout petit être fragile, mon Dieu tu étais si petite et déjà si grande dans mon cœur, avec tes petites pattes toutes blanches, Chaussette.

Tu me suivais partout, tu as dormi toutes les nuits avec moi, tu sentais quand j’étais malade ou triste, tu m’accueillais chaque jour quand je rentrais à la maison en me faisant la fête, tu m’as partagé tes instants de ronrons, tu me ramenais fièrement tes petits trésors de chasse en miaulant bien fort pour que je sache qu’ils venaient de toi, tu as fais tellement de bêtises, tu m’as fais peur surtout ce matin de janvier ou tu es tombée du toit verglacé, je ne t’ai retrouvée que le lendemain au fond d’une cave blessée, ou ce jour ou tu t’es coincée dans le tiroir d’un meuble qu’il a fallu démonter pour te libérer, je ris, je pleure, les souvenirs c’est désormais tout ce qu’il me reste de toi mais je sais que tu as eu une belle vie et que tu étais aimée.

Tu n’aimais pas tous les autres humains, j’étais une exception, tu avais fais de moi ton exception.

Je te demande pardon pour…tu sais, mon départ. J’aurai du être la, j’aurai du t’emmener. pardon.




#LOVE_IT ~ La série VIKINGS

Suite au traumatisme de l’épisode final de la saison 5 de Game Of Throne, je cherchais une nouvelle série qui saurait capter mon attention tout autant.

Un soir mon père qui était devant Canal+ regardait une série, au style épique comme j’aime je lui ai alors demandé quel film il regardait et il m’a répondu la série Vikings.

J’ai regardé un moment et j’ai eu tout de suite envie de tout voir. J’ai donc regardé les 3 premières saisons de cette série en une semaine et je dois dire que j’aime vraiment beaucoup, l’histoire, les personnages et surtout l’esthétique de la série et des personnages.

Ci-dessous en image un petit mix des personnages clés de la série…

Les femmes 

Les hommes

Et celle-ci c’est uniquement pour le plaisir…

#LOVE_IT ~ Que signifie avoir la peau très blanche en 2015 ?

Il est vrai que le sujet est assez original mais j’estime qu’il mérite d’être dénoncé ici car il me concerne, je suis de ces personnes à la peau blanche, TRES blanche. On appelle cela la peau laiteuse,le teint porcelaine ou la peau de rousse. Accentué par la couleur de mes cheveux châtain foncé, un mélange entre ma mère Italienne de Sardaigne « cheveux foncés et yeux clairs » et mon père du nord de la France (oui un peu Chti certes…) avec ma peau très blanche, des taches de rousseur et des grains de beauté. Tout cela saupoudré d’une allergie au soleil, joliment appelé lucite ! Ce qui signifie : tu seras soit Blanche, soit Rouge, un point c’est tout !

Comme chaque année à l’arrivée des beaux jours c’est la période à laquelle « nous » (= les personnes très blanches de peau) sommes sans cesse moquées, montrées du doigts, ou obligées de faire face aux remarques désagréables (consciente ou non consciente) de notre entourage.

Voici encore le résultat d’une société formatée ou il n’existe qu’une forme de beauté et encore pire que cela lorsqu’il devient un critère de « normalité », nous avons la peau très blanche donc nous sommes moches ?

Alors voila, j’ose espérer que les gens ne se rendent pas compte de ce qu’ils disent lorsqu’ils s’adressent à nous (=toujours les mêmes!) à longueur de temps avec les mêmes comparaisons :

Qui n’a jamais eu le super surnom de Casper,  Morticia Adams ou Mercredi par exemple ?

Ou plus régulièrement :

– Ah tu es gothique! » …. « Non je suis blanche c#!%*! »

– « Tu es blanche tu es malade ? » … « Non c’est ma couleur naturelle… »

– « fantôme! » / « Vampire! » / « sorcière! » / « cadavre! » …

– « Cachet d’aspirine »

– « Blanche neige »

– « blanche comme un linge » ou « blanche comme un cul » (oui je sais très classe)

– « Teint d’albâtre ! »

– « peau diaphane »

– « tu devrais t’exposer tu as l’air malade »

– « fais un effort prend le soleil « 

– « ba alors il faut s’exposer ! faut pas rester dans cet état! »

–  » tu devrais faire des UV, le risque en vaut la chandelle » (je ne sais pas si vous vous rendez compte de la gravité du propos!)

– « c’est pas permis d’être aussi blanche fais quelque chose »

– « tu as un teint de cadavre »

Je dois en oublier encore pas mal mais en tout cas c’est ce que j’entends le plus souvent et je pense que les personnes dans mon cas se reconnaîtrons !

C’est fatiguant de recevoir ces remarques hyper négatives en permanence pour quelque chose que l’on a pas choisi au départ et que peut-être on aime bien !

Personne ne se demande avant de faire son petit commentaire malsain si la personne a qui il s’adresse aime sa peau, sa couleur, sa particularité, son originalité justement ?

Pourtant il fût un temps ou cette peau aujourd’hui tant critiquée était signe de grande pureté et de noblesse.

Encore aujourd’hui les femmes de plusieurs pays tentent d’approcher cette couleur très clair notamment en Asie, en Corée. Les femmes maghrébines qui vont se marier cessent toute exposition plusieurs mois avant le mariage afin d’être la plus blanche possible.

Il n’y a donc que l’occident pour créer des standards et par la même occasion des complexes ? il ne faut pas avoir la peau trop foncée, il ne faut pas avoir la peau trop blanche.

En attendant à tout ceux qui se permettent leur petite réflexion, vous pouvez vous la garder et vous remettre en question vous même car on vit très bien avec cette blancheur et on l’aime.

Et puis il y a ces gens qui l’aime aussi pour nous, qui nous disent que l’on a une beauté froide, que l’on ressemble à des icônes pin-up, déesse, poupée de porcelaine etc.

Aujourd’hui on peut compter sur le renfort de personnalités médiatisées qui ont su jouer de leur différence et de leur beauté, je pense notamment à des femmes comme les sublimissimes : Angelina Jolie, Laetitia Casta, Kat Dennings, Christina Endricks, Dita Von Teese, Alexandra Daddario, Michelle Trachtenberg, Kristen Stewart, Scarlett Johansson, Emma Stone……..

Si je tiens à faire cet article c’est que sur plusieurs forums ou groupes facebook, il y a des filles de plus en plus jeunes qui rencontrent les réflexions négatives évoquées plus haut et se sentent mal, qui créent des complexes, qui appellent « à l’aide » parce que leur peau est trop blanche. CE N’EST PAS NORMAL. Le problème ce n’est pas la couleur de leur peau mais les gens qui se sentent dérangés par cette couleur. Tous les goûts sont dans la nature, et lorsque je vois les photos des femmes postés ci-dessus personnellement je ne vois que de la beauté.

#LOVE_IT ~ Mes amis, ces artistes…

J’aime beaucoup le talent sous toutes ses formes que ce soit musical, cinématographique, littéraire, graphique…

Ce soir j’ai envie de MONTRER le talent de certains de mes amis, chacun à son style, sa sensibilité, son univers comme un reflet de sa propre personnalité et chacun me touche profondément.

Chacune des quatre personnes dont j’évoque le travail et l’art ici m’a déjà représenté également à travers une illustration, nous avons tous un passé commun et une histoire commune, une soeur, un frère, une amie d’enfance, une belle rencontre. MERCI à vous pour votre présence à mes cotés malgré le temps qui passe, pour les mains tendues lorsque je suis dans le noir et pour me faire voyager à travers votre art.

CLELIA

THOMAS

AMANDINE

DAFNE

#LOVE_IT ~ Incendies

Un film de Denis Villeneuve…

INCENDIES

Incendies

Le film est génial dans sa capacité à nous maintenir jusqu’au bout dans une incapacité à anticiper le dénouement final de cette histoire, grandiose !

J’ai eu envie de faire un article sur ce film non pas pour le raconter mais parce que j’ai trouvé ce film à la fois perturbant et magnifique.

Perturbant dans…
L’horreur, la guerre, la souffrance, la torture, le viol…

Magnifique dans…
La fraternité, l’amour, la force de «La Femme Qui Chante», le pardon…

Je préfère ne rien dévoiler du film par crainte d’en dire trop mais je peux vous assurer que ce film malgré quelques longueurs ne pourra pas vous laisser indifférent et que la fin saura vous interpeller.

Un film bouleversant !

#LOVE_IT ~ The Garden of Words

De l’œuvre de Makoto Shinkai…

The Garden of Words

The-Garden-of-Words

Je suis tombée sur ce film tout à fait par hasard un après-midi à la Fnac, interpellée par la couverture que je trouvais jolie.

Voila ce que l’on nous dit au premier abord sur ce film dont l’histoire n’annonce  – au départ – rien de transcendant :

« Takao est un jeune lycéen qui rêve de devenir cordonnier. D’un naturel mélancolique, il va souvent chercher l’inspiration dans un jardin japonais. Il y fait la rencontre d’une mystérieuse femme Yukino. Bien plus âgée que lui, Yukino apprécie la compagnie de Takao. Ils se retrouvent plusieurs fois dans le même jardin et finissent par faire connaissance… »

Et puis j’ai lancé le film et ce fût si « simple » et si « beau » que l’histoire en devient bouleversante.

garden1

C’est un tout, la musique au piano tout au long du film, le graphisme magnifique, la beauté des couleurs, l’ambiance mélancolique, la pluie, le chant des oiseaux dans le parc, le caractère des deux personnages…

 « C’est pour cela que j’aime la pluie, elle amène l’odeur du ciel… » Takao

takao

Takao est un jeune garçon de 15 ans qui dessine des chaussures, sèche les cours les matins pluvieux pour aller dans un jardin…

yukino

Yukino est une femme de 27 ans, dépressive, qui « sèche le travail » pour boire de la bière et manger du chocolat dans un jardin…

« elle représente tout les secrets du monde » Takao

Il y a dans ce film tout une métaphore autour de la création de chaussure.

Takao crée une paire de chaussure pour Yukino pour « apprendre à marcher », Yukino se laisse entrainer par Takao pour « réapprendre » à marcher.

Le personnage de Yukino de part son attitude, sa façon de s’exprimer ou de ne pas le faire, m’a énormément touchée.

« Gronde le tonnerre. S’offusque le ciel et tombe la pluie. Ainsi pourrais-je te retenir. » Yukino

gardenofwords

Le film ne dure que 46 minutes, c’est tellement beau que l’on voudrait qu’il dure des heures.

Et puis il y a ce final que j’ai trouvé superbe qui commence vers la trente-troisième minute du film…

 « Je pense que c’est vraiment le moment le plus heureux de ma vie… » Takao & Yukino

 Ce que l’on veut nous montrer finalement c’est que c’est dans les choses les plus simples et les plus banales de la vie que se trouvent des moments de bonheur absolu, encore faut-il être capable de les reconnaitre pour les vivre pleinement.

La révélation de Takao à Yukino va permettre d’enclencher sur une scène superbe ou chacun à cœur ouvert va exprimer ce qu’il ressent, la scène de fin dans cet escalier est juste parfaite et saura surement vous faire verser à vous aussi quelques larmes.

 « Tu ne dis jamais les choses importantes ! Tu fais comme si ca ne te regardais pas ! Tu finiras toute seule ! » Takao

gardenofwords

« Tous les matins je me préparais pour les cours, mais j’avais peur, je ne pouvais pas y aller et dans cet endroit, toi, tu m’as sauvée ». Yukino